gold silver
mailing paying

Inscription
mailing gratuit

home

Le prix de l’électricité

Pdf

Le prix de l’électricité nous concerne tous, mais ses variations sont suffisamment lentes pour que nous n’y prêtions pas attention avant de recevoir notre facture d’électricité, pour alors oublier à nouveau son tarif.
Le prix de l’électricité ne restera pas indéfiniment en hibernation, les Kilo Watt heure (KWh), les Mega Watt heure (MWh) et les Giga Watt heure (GWh) sortiront bientôt de leur léthargie pour nous rappeler que derrière les pylônes et les câbles à haute tension, il y a toujours une centrale à charbon ou une centrale nucléaire, un barrage hydraulique, parfois même une éolienne ou un panneau solaire.
La hausse du prix du baril de pétrole a entraîné la hausse du pied cube de gaz, de la tonne de charbon et de la livre d’uranium, on oublie trop fréquemment que les 4/5 de l’électricité produite dans le monde l’est à partir de ces trois combustibles : charbon, gaz naturel et uranium.
Ces trois principales sources de combustible permettent la production d’électricité, elles ont beaucoup augmenté ces 6 dernières années. Ainsi, il est très intéressant de voir les conséquences qui en découlent, et surtout celles qui découleront, sur la facture d’électricité des particuliers et des industriels.

I. Les conséquences de la hausse du prix du baril de pétrole sur le prix de l’électricité.
Le pétrole est responsable du big bang du secteur de l’énergie.
a) La hausse du prix du baril de pétrole.
La hausse du prix du baril de pétrole est dopée par la demande de la Chine et de l’Inde, l’offre a des difficultés à suivre la croissance de la demande pour cause d’essoufflement de la production mondiale. Les causes sont structurelles avec en arrière plan le pic de production, aussi les crises ponctuelles ne sont que la conséquence de ce problème structurel et non la source.
Il faut donc voir la hausse du prix du baril de pétrole plus comme un changement de tendance majeur que comme une poussée de fièvre passagère.
Si on accepte ce scénario, il devient alors très intéressant d’étudier les conséquences possibles par exemple sur le prix de l’électricité.

b) La hausse du pétrole entraîne la hausse des énergies fossiles et de l’uranium.
La léthargique du prix de l’or noir pendant plusieurs décennies a anesthésié les autres sources d’énergie, cependant le réveil du prix du baril de brut à ressusciter toutes les autres formes d’énergie depuis 2000.
Le changement de tendance du prix du baril de pétrole a bouleversé définitivement un très ancien équilibre dans le monde l’énergie, et avec le réveil du triptyque charbon, gaz naturel et uranium, la production et le prix de l’électricité vont forcement connaître quelques changements.

c) Les conséquences sur le prix de l’électricité.
En 2005, sur les 18 184 Téra Watt heure (TWh) produis dans le monde, 81% sont d’origine thermale et nucléaire. La production mondiale d’électricité peut donc se résumer ainsi :
- 2/5 charbon
- 1/5 gaz naturel
- 1/5 nucléaire
- 1/5 renouvelable (surtout d’origine hydraulique, mais aussi éolien, biomasse, géothermique, solaire, marémotrice, etc.)

Avec les 4/5 de l’électricité produite à partir de ces combustibles le prix du Kilo Watt heure (KWh) devrait donc forcément augmenter dans les prochaines années.
Il y aurait beaucoup de nuances à apporter sur les raisons de la future hausse car la situation de l’uranium et du charbon sont par exemple très différentes.
Une des raisons de la future hausse, c’est l’augmentation des coûts de production qui s’explique en partie par la hausse du prix des combustibles.

II. Evolution du prix de l’électricité.

Voici le prix de l’électricité résidentielle aux USA en cents par Kilo Watt heure (KWh)s depuis 1973.

a) Le prix de l’électricité aux USA depuis 30 ans.
Le graphique montre que le prix du Kilo Watt heure (KWh) a été multiplié par 5 depuis 30 ans. Nous pourrions croire que le prix de l’électricité a suivi une hausse normale, mais il ne faut pas oublier de corriger ce graphique de 30 ans d’inflation.

b) Le prix de l’électricité au USA corriger de l’inflation.
Une fois corrigé le prix du kilo watt de 30 ans d’inflation, le graphique donne des informations très différentes.
Le tarif de l’électricité, plutôt que monter de manière continue, a plutôt tendance à baisser depuis les années 1980, il ressemble au graphique de l’or, avec un plus haut en 1980, un point bas en 2000 et le début d’un retournement de tendance depuis 2003 avec un horizon de 20 ans.

c) Une nouvelle tendance du prix du Kilo Watt heure (KWh).
Ce graphique a confirmé mon sentiment que le marché de l’électricité ressemble un peu à un volcan calme qui serait en ébullition à l’abri des regards, mais qui prépare néanmoins une énorme éruption.
On peut donner un 1er objectif chiffré à atteindre qui serait le tarif des années 1980, ce qui représente une hausse de l’ordre de 50% du prix du kilo watt dans les prochaines années. Même si cela peut être très rapide, il est toujours préférable de fixer une échéance plus longue.
Ce graphique nous donne la situation de l’électricité aux USA, mais globalement la tendance est la même partout, même si les situations sont localement très différentes selon l’organisation du marché de l’énergie qui varie beaucoup d’un pays à l’autre.

III. Le prix de l’électricité va monter.
La tendance à long terme est à la hausse des tarifs de l’électricité.

a) Les performances des énergies fossiles et de l’uranium.
Pour ceux qui ne passent pas leur journée à scruter les écrans pour surveiller le prix du pied cube de gaz, ou de la livre d’uranium, voici un bref rappel. Entre le bas de 2000 et le sommet de 2006, le prix du pied cube de gaz naturel a été multiplié par 7, la tonne de charbon a presque doublé et le prix de la livre d’uranium a été multiplié lui aussi par 7. La hausse du prix du baril de pétrole a donc bien eu des répercutions très concrètes sur les tarifs des autres énergies.

Les esprits taquins diront que certes le prix des combustibles a monté toutefois c’est du passé ! Personnellement, je pense que cette tendance est durable parce qu’elle est d’origine structurelle et non conjoncturelle.

b) Le prix de l’électricité.
Et le prix de l’électricité qu’a t’il fait durant cette période ? Il a suivi une hausse raisonnable de 20% qui indique surtout un changement de tendance long terme. La baisse continue du prix du kilo watt depuis 20 ans c’est terminée avec le nouveau siècle.

c) Perspective à long terme du prix de l’électricité.
Le prix du kilo watt a réagi lentement pour deux raisons que je résumerai ainsi :
- La plupart des producteurs privés ont signé des contrats de livraison à très long terme (20 à 30 ans) pour une majorité de leur production.
- Quand la production d’électricité est assurée par des producteurs nationalisés, l’Etat empêche les prix de monter trop vite en subventionnant plus ou moins directement.
Malgré cela, les deux positions ne peuvent être que temporaires, car une entreprise privée ne peut pas produire indéfiniment à perte et un Etat ne peut pas payer ad Vitam æternam la facture d’électricité de ses contribuables.
Avec une hausse des coûts et une augmentation de la demande, le prix de l’électricité devrait continuer à monter pendant les prochaines années.

Les producteurs d’électricité bloqués, par les contrats à long terme ou les exigences tarifaires d’un Etat, vont devoir faire face à une hausse inévitable des coûts de production. Les combustibles sont une des variables du problème, mais pas la seule.
Je pense qu’inévitablement le prix du Kilo Watt heure (KWh) va augmenter, malgré toutes les entraves existantes.
Toutefois, la façon et le moment où cela va arriver, vont être différents d’un pays à un autre, même si la tendance de fond à long terme me semble être partout la même : la hausse.
J’ai voulu vous donner mon sentiment sur les perspectives du prix de l’électricité, les raisons d’une hausse sont multiples, mais j’en ai seulement gardé qu’une par soucis de clarté, la plus importante : le prix des combustibles. J’aborderai les autres raisons dans de prochains sujets sur l’électricité.
Dernière petite remarque, il est bien sur évident, que les gagnants de cette hausse des coûts de production ce sont les producteurs d’énergie renouvelable….

Attention : Ceci est bien sur très subjectif, et donc à consommer avec la plus grande modération.

Dr Thomas Chaize

02/03/2007

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

raw material
other
mailing free
dani2989 logo