gold silver
mailing paying

Inscription
mailing gratuit

home

Le ratio Or / Pétrole

On obtient le ratio or/pétrole en divisant le prix de l’once d’or en dollar (31.103 grammes) par le prix du baril de pétrole en dollar (159 litres). J’utilise ici le prix de l’or (cotation à Londres) et du pétrole (WTI, Cushing, Oklahoma) en mois, depuis 1986.
Par exemple, en décembre 2014, le prix de l’once d’or était de 1202, 29 dollars et le prix du baril de pétrole de 59.29 dollars, 1202.29$/59.29$ = 20.27 (ratio).
Le ratio or/pétrole est dans un canal légèrement descendant depuis janvier 1986 (les deux lignes rouges sur le graphique).
En 1986, vous avez besoin de 15 à 30 barils de pétrole pour acheter une once d’or ; en 2009 de 7 à 25 suffisent.

Le point intéressant, quand ce ratio se trouve sur le haut du  canal  c’est généralement le signal de la fin de la baisse du prix du baril de pétrole.
juillet 1986, ratio 30, point bas du prix du baril de pétrole en juin 1986 à 13.4 dollars le baril.
octobre 1988, ratio 29.5, point bas du prix du baril de pétrole en août 1988 à 15.5 dollars le baril.
décembre 1993, ratio 27, point bas du prix du baril de pétrole en novembre 1993 à 16.6 dollars le baril.
décembre 1998, ratio 26, point bas du prix du baril de pétrole en novembre 1998 à 13 dollars le baril.
décembre 2001, ratio 14.4, point bas du prix du baril de pétrole en novembre 2001 à 19.6 dollars le baril (pas un haut de canal).
janvier 2007, ratio 11.8, point bas du prix du baril de pétrole en janvier 2007 à 54.5 dollars le baril (pas un haut de canal).
février 2009, ratio 24.13, point bas du prix du baril de pétrole en janvier 2009 à 39 dollars le baril.
janvier 2015, ratio 26.3, c’est la première fois depuis 29 ans que le ratio sort de ce canal descendant et qu’il se retrouve au niveau des années 80-90.

Les cycles de l’Index XOI (Arca Oil & Gas Indes) et le ratio or/pétrole nous indiquent que le pétrole est dans une zone basse. Nous savons que la tendance long terme est haussière (pic de production, hausse du coût marginal et croissance de la population mondiale).
Nous savons que nous sommes dans un creux, que nous remonterons,  la question est quand ? Aujourd’hui, dans 1 mois, 12 mois, 24 mois ?
Difficile de répondre, cela dépendra de la vitesse à laquelle l’offre se détruit.
Actuellement, les grandes compagnies diminuent les dépenses d’exploration,  l’offshore profond est au placard, les forages risqués sont annulés,  les rigs en activité diminuent aux USA, les juniors ne peuvent plus se financer… Il ne manque plus que des faillites et des OPA pour que le panorama soit complet.

Dr Thomas Chaize

Remarque : ces dernières années la production des plus grandes compagnies pétrolières a baissé alors que leurs investissements augmentaient considérablement,  aujourd’hui  elles diminuent leurs investissements…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

raw material
other
mailing free
dani2989 logo